Domaines et DNS, ce qu’il faut savoir


La première question est : Qu’est-ce qu’un nom de domaine et à quoi ça sert ?


Au commencement, tout est une histoire d’adresse IP.
  Une adresse IP est une série unique de numéros, qui permet d’accéder à toute sorte d’éléments sur Internet.  Mais pour faciliter la navigation des internautes, les noms de domaines nous simplifient grandement la vie.  Envoyer un courrier à contact@175.4546.67.89 ne serait pas commode, alors qu’en utilisant contact@teamy.be est bien plus simple.

Dans l’univers du Web, un nom de domaine va permettre d’identifier votre site internet, vos adresses électroniques, votre blog, etc ….  

Structure

 

La structure d’un domaine se fait à plusieurs niveaux.  Prenons en exemple blog.teamy.be

 

Le 1er niveau est ‘be’, qui est l’extension du domaine.  Ici une extension désignant une localisation géographique, la Belgique.  Une extension .com pour désigner le caractère commercial,  .info pour les domaines informatif, .org pour les organisations, etc …. Certaines extensions sont dites réservées, et ne peuvent être utilisées que si vous pouvez prouver certains éléments administratifs.  Comme les extensions .edu

 

 

 

Le 2ème niveau est teamy, c’est le nom principal du domaine, souvent il représente l’organisation, l’entreprise, l’établissement ou l’activité.

 

 

Le 3ème et autres niveaux, ils sont là soit pour l’utilisation de sous-domaine, soit pour donner une indication sur l’usage du domaine.  Dans l’exemple, le 3ème niveau est blog, pour annoncer au visiteur qu’il arrive sur un blog.  On trouve très souvent www pour signaler qu’on arrive sur le site internet de l’entreprise, etc ….

 

 

Seul les 2 premiers niveaux sont obligatoires.

DNS

 

Votre ordinateur, ou tablette, ou smartphone, utilise les adresses IP pour se connecter au serveur où se trouvent les données du site web. Quand les visiteurs saisissent un nom de domaine dans leur barre de recherche, cela envoie une demande à un ensemble de serveurs DNS (Domain Name System). Le DNS répond ensuite avec l’adresse IP du serveur d’hébergement du site web, ce qui permet de le rendre accessible. Les noms de domaine ont été créés car les adresses IP sont trop compliquées à mémoriser.

 

 

 

Acheter un domaine

 

Un domaine ne s’achète pas à vie, on paie un abonnement souvent annuel, pour réserver le droit d’utilisation du domaine souhaité.  Il faudra donc renouveler l’abonnement en temps et en heure pour conserver l’usage de votre domaine.  Il faut s’adresser à un registrar pour la réservation d’un domaine.  Dans la grande majorité des cas, sauf exception, un domaine en .be ou .com ne vous coutera que quelques dizaines d’euros par an.

 

 

Quelques exemples :

 

 

 

Le rachat de domaine est possible.  Si le domaine souhaité est déjà réservé, vous pouvez introduire une demande de rachat.  Certains petits malins ont en fait un business.  Certaines organisations achètent des domaines en prévision que ceux-ci intéressent quelqu’un par la suite.  Je créée mon entreprise Teamy, je souhaites réserver le domaine teamy.be mais celui-ci est déjà réservé mais non utilisé.  Je vais donc soit choisir un autre nom de domaine, soit le racheter auprès de l’organisation propriétaire du domaine que je souhaite, mais au lieu de payer quelques dizaines d’euro par an, il m’en coutera sûrement quelques milliers pour le rachat.

 

 

Si un domaine réservé n’est pas renouvelé, il tombe en quarantaine.  Souvent il s’agit d’une période de 30 jours, pendant laquelle le propriétaire actuel peut réagir et encore récupérer son domaine non renouvelé à temps.  Au-delà de cette quarantaine, le domaine est remis sur le marché pour réservation.

Conseils

En tant qu’établissement scolaire, même si vous n’y connaissez rien, assurer-vous d’être toujours le propriétaire de vos domaines.  Sinon vous serez à la merci de votre fournisseur.  Bon nombre d’établissements ayant fait le choix de Microsoft 365 sont passés par un sous-traitant qui a tout pris en charge, même la gestion du domaine.  Solution extrêmement simple mais pas sans danger.  Si vous n’êtes plus satisfait de votre prestataire, n’oubliez pas qu’il est aussi propriétaire de vos domaines, et que c’est pour lui un sérieux levier de négociation.

Si votre domaine est en extension .be, il existe en Belgique un régulateur des domaines belges.
https://www.dnsbelgium.be/fr


Sur ce site, vous pouvez aussi consulter certaines données de votre domaine

Vous aurez déjà les informations sur qui est le propriétaire du domaine (WhoIs).  Si ce n’est pas votre établissement, vous devez vous en inquiéter.  Demandez alors au propriétaire actuel d’opérer un transfert pour que vous deveniez propriétaire effectif de votre domaine.


En cas de litige, vous pouvez introduire une plainte.  Cela va prendre du temps, mais la législation sur la propriété des domaines est assez bien faite.  En effet, le propriétaire actuel d’un domaine, ne peut pas, refuser le transfert si vous pouvez prouver que vous avez payé pour ce service, et que le domaine est rattaché au bon fonctionnement de votre organisation.

Comment avez-vous trouvé ce billet ?

N'hésitez pas à voter !

Score moyen 4.4 / 5. Nombre de vote 7


guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments